pexels-photo-618613

LES DÉBOUCHÉS PROFESSIONNELS

Le métier de formateur 

La loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel a profondément modifié le monde de la formation professionnelle pour adultes. Elle a renforcé les critères qualité, en particulier concernant les personnels chargés d’accompagner les personnes dans leur formation. Aujourd’hui, le formateur doit être un professionnel formé à l’accompagnement pour aider les apprenants dans leur parcours, il ne peut plus se contenter d’être un dispensateur de savoir.

Auprès de qui le métier de formateur s’exerce-t-il ?

Le métier de formateur pour adulte s’exerce aussi bien auprès de salariés, qu’auprès de demandeurs d’emploi, de dirigeants d’entreprise, de travailleurs indépendants ou de particuliers.

Quel statut peut avoir un formateur pour adulte ?

Le formateur pour adulte peut avoir un statut de salarié ou un statut d’indépendant.

  • Statut salarié

Le formateur travaillera dans une entreprise privée, une association ou un établissement public et formera en interne comme en externe les bénéficiaires.

  • Statut indépendant 

Le formateur interviendra directement auprès de clients en entreprises ou dans des centres de formations privés ou publics. Il interviendra alors comme prestataire de formation.

pexels-photo-618613

 

Le métier de consultant

Le marché du conseil est en plein essor, +12% en 2019 avec des effectifs en hausse de 9% (selon une étude du SYNTEC). Les consultants exercent aussi bien en tant que salarié qu’en tant qu’indépendant.

  • Consultant salarié 

Il exerce dans des cabinets spécialisés qui mettent leur expertise au bénéfice de leurs clients tant dans les entreprises privées, les établissements publics, que les collectivités territoriales et l’Etat.

  • Consultant indépendant 

Le consultant indépendant a son propre cabinet de consulting. Il peut avoir ou non des consultants salariés ou indépendants pour le seconder. Ses clients sont les mêmes que ceux du consultant salarié : les entreprises privées, les établissements publics, les collectivités territoriales et l’Etat.